LA LUMINOTHERAPIE

Savez-vous que la lumière a une très grande influence sur les fonctions hormonales ?

En effet, des chercheurs ont utilisé l’action structurante de la lumière sur le système nerveux de dépressifs chroniques.

Ces chercheurs se sont aperçus que, dans certaines formes de dépression, les rechutes les plus graves surviennent en période d’automne, époque où la luminosité est décroissante.

Dans divers hôpitaux, les dépressifs chroniques sont placés sous de fortes lampes.

La luminothérapie est une très bonne alternative aux médicaments.

La lumière naturelle a des effets bénéfiques bien connus : elle affecte l’équilibre hormonal, augmente l’énergie, favorise un sommeil plus réparateur. Ses principales indications sont la dépression, le blues hivernal, les troubles du sommeil, les perturbations du cycle circadien dues au décalage horaire ou au travail de nuit.

Les effets stimulants de la lumière ont été mis en évidence sur les facultés cérébrales et intellectuelles.

La lumière est une énergie qui produit des synchronisations entre les cellules cérébrales, accélérant et amplifiant les processus physiologiques. La courte fixation d’une source lumineuse provoque l’apport d’une énergie supplémentaire dans l’ensemble de la masse cérébrale.

Les programmes « exposition à la lumière » avec le  PSIO

PSIO a une réponse puissante à cette problématique !! La luminothérapie high tech

La lumière est réglée sur la longueur d’onde la plus efficace pour stimuler la sérotonine.

Par la voix, des images réconfortantes et des techniques psycho-acoustiques, les enregistrements «audiocaments» provoquent un état de profonde détente puis à la bordure du sommeil une suggestion faite d’images positives et apaisantes complète la séance.

La stimulation lumineuse complète donc les enregistrements guides qui visent à aider la personne à puiser en elle les ressources nécessaires pour sortir de la déprime ou sombrer dans un sommeil récupérateur.

Quand utiliser le PSIO ? 

En général, pour empêcher de sombrer trop tôt, il suffit de faire une séance en fin d’après-midi ou en début de soirée,  pour démarrer une bonne nuit faite de rêves apaisants et de quiétude. Au matin, dès le réveil, une séance sera idéalement placée et améliorera toute la mise en route de l’éveil en bloquant drastiquement la production de mélatonine.

 

Pour optimiser les programmes, il pourra être utile d’utiliser préalablement  des enregistrements préparatoires au lâcher prise.

 

 

Laisser un commentaire




Monpetitmondesurinternet |
Medicassimo |
Clinicup |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Tatianabypass
| Hugenot
| Ma sleeve et moi